07.07 > 28.07.22 Théâtre des Doms (Festival Off Avignon)
13 et 14.08. 22 Royal Festival de Spa
20.10 > 31.12.22 Théâtre de L’Oeuvre - Paris (France)
10.01 > 21.01.23 Le Vilar - Louvain-la-Neuve

Dates précédentes
04.01 > 08.01.22 Théâtre Comédie Odéon - Lyon (France)
20.01 > 13.03.22 Petit Théâtre montparnasse - Paris (France)


Créée au printemps 2020 au Théâtre Le Public, cette pièce s’intitulait initialement "L’Amour par les Plantes". Écrite et répétée en pleine période de fermeture des théâtres et dans le but de proposer une création originale pour la réouverture, elle a suivi le processus classique de la création, les tours et les détours de la recherche. Devant l’enthousiasme des spectateurs, nous avons décidé de prolonger son existence, et pour cela avons choisi, comme toute chose, de l’améliorer encore en faisant évoluer son titre, plus direct : "Tout ça pour l’Amour !"

Ce seul en scène s’adresse à tous. Tous ceux qui ont adoré découvrir le grand espace de la littérature et de la poésie à l’adolescence et qui depuis vivent avec, et aussi à tous ceux qui ont détesté. Inspirée d’une histoire vraie, cette pièce offre une grande épopée où la vie, la littérature et la poésie se confondent. Cette réflexion sur l’Amour présente un combat épique et haletant entre l’émotion et la raison, un voyage drôle et sensible entre réalité et poésie.

La Libre : "Un bijou d’intelligence, de finesse, de dérision et d’humour ciselé dans un écrin d’ombre et de lumière, chanté et dansé, ode magnifique à la littérature."

"Grâce à une mise en scène solidement ficelée et des transitions habilement amenées – soulignons le travail sur les lumières (signé Julien Poncet) et le son (Raphaël Chambouvet) –, Edwige Baily glisse avec une aisance admirable et déconcertante d’un personnage à l’autre  : intonation, gestuelle, mimiques, chant,… elle occupe tout l’espace scénique, sans jamais verser dans l’exagération. Outre sa remarquable interprétation, on a été envoûté par la beauté du texte de L’amour par les plantes, éloge de l’amour et des belles-lettres. Un régal  !"