Ils sont « beaux ». C’est vraiment un beau couple, et un bon ménage, sourires d’anges et habits de fête, attentifs, attentionnés, inquiets l’un de l’autre. Mais soudain le ton change. Ils s’en prennent l’un à l’autre. Ils ne sont plus que dans le pugilat, ils s’invectivent à coups de petites phrases assassines. C’est pitoyable. Où sont passés les « beaux » ? Dans la tête d’une petite fille, pardi ! Et l’on se rend compte que tout ce qu’on voit, ce qu’on entend, on l’observe à travers le regard d‘une enfant. Leur fille, qui passe son temps à les imaginer heureux, et beaux, parce que pour une petite fille, c’est mieux quand les parents sont heureux. Jusqu’au moment où il faudra bien qu’elle agisse, la petite, pour tenter de remettre les pendules à l’heure, et l’amour au milieu du village.

Léonore Confino est l’une des autrices les plus intrigantes de ces dernières années. En équilibre entre second et premier degré, entre imaginaire et intime, entre gravité et drôlerie, les mots crus succèdent aux mots d’amour, les insultes à la bienveillance.
Avec une équipe artistique magnifique, qui n’a pas froid aux yeux, ça va chauffer dans la chaumière. Ça va déménager chez les Beaux. Le regard d’un enfant est toujours plus bouleversant que la colère aveugle des parents.
Des mots pour réconcilier et comprendre.

(Préprogrammation sous réserve de la finalisation de nos accords avec les artistes et les auteurs.)