Retour

TRISTESSE ANIMAL NOIR

Vidéos

Pas de vidéo disponible pour le moment.

Incendiaire

TRISTESSE ANIMAL NOIR

De Anja Hilling(éditions Théâtrales). Traduction : Silvia Berutti-Ronelt, en collaboration avec Jean-Claude Berutti.
Avec Laurent Capelluto (Paul), Itsik Elbaz (Oskar), Serge Demoulin (Martin), Julien Lemonnier (Flynn), Nargis Benamor (Miranda), France Bastoen (Jennifer), François Delvoye (guitare électrique).

DU 15/03/16 AU 30/04/16



reservez

Grande salle

Représentations du mardi au samedi à 20h30 - Relâche du 29/03 au 09/04/2016

Durée : 1h55

La représentation du 23 avril est en Audiodescription

Ça commence comme une série-télé. Trois couples pique-niquent autour d’un feu, dans une forêt où ils vont passer la nuit. Ils s’appellent Miranda, Paul, Martin, Jennifer, Oskar et Flynn. Ils sont amis. Ils ont entre 30 et 45 ans, mènent la vie confortable de citadins branchés. Ils boivent et les langues se délient. Derrière les platitudes échangées se font jour les inimitiés, les blessures mal refermées, les ambiguïtés. Soudain, un incendie éclate, dévastateur, et le sitcom vire au film catastrophe. Pour les survivants, plus rien ne sera jamais comme avant.

Il est incroyable, ce texte ! De la plus affreuse destruction, il fait naître une beauté inouïe. C’est une réelle traversée entre les flammes de la peur… du chaos à la naissance, du feu qui ravage à la lumière qui éclaire. Et avec une telle distribution de comédiens, c’est tout simplement puissant ! Incontournable !

Texte publié aux éditions Théâtrales, éditeur et agent de l’autrice.

UNE CRÉATION ET COPRODUCTION DE LA COMPAGNIE BELLE DE NUIT, DU THÉÂTRE LE PUBLIC ET DE L'ATELIER THÉÂTRE JEAN VILAR. PHOTO COVER© BRUNO MULLENAERTS.

Mise en scène Georges Lini

Assistanat à la mise en scène Nathalie Huysman

Dramaturgie Florence Klein et Nathalie Huysman

Scénographie et costumes Renata Gorka

Lumière Alain Collet

Musique François Delvoye

Vidéo et son Sébastien Fernandez

Régie Louis-Philippe Duquesne

Stagiaire régie Martin Celis


TarifRéservez


Laisser un commentaire




Pas encore inscrit ? Inscrivez-vous

* champs obligatoire


Van Ranst - Di 27/03/16 - 01:44

Un soir au Public n’est pas un soir anodin. La soirée de ce samedi fut extraordinaire, perturbante, dérangeante. « Tristesse animal noir », la pièce bien nommée, criait sa force ébranlante dans la grande salle. Six comédiens qui ne sont désormais plus en quête d’auteur ont sublimé les mots d’Anja Hilling, ce n’est plus du théâtre, c’est du grand art ! Par certains aspects, j’ai cru revivre un moment de Living Théâtre. La scénographie sobre et dure, le casting intelligent, la mise en bouche sublime contribuent certes à cette réussite. Il en faut du talent à ces comédiens pour prendre le public à témoin (les jeux de regard), arracher nos émotions et non plus rendre le texte mais offrir la magie de cette jeune auteure allemande gonflée de puissance ! A voir de toute urgence malgré le contexte de mort qui nous entoure. L’entendre dire aide aussi… Merci ! Stéphane V.R.

Verbestel - Di 20/03/16 - 10:12

Quelles émotions sortent de ce spectacle, c'est incroyable. On passe de la badinerie à l'horreur et retrouver une vie "normale". un parallèle avec ce que nous vivons dans les éventements actuels de terrorisme. Les comédiens viennent chercher le spectateur jusque dans le fond du cœur.

Fédération Wallonie-Bruxelle Culture.beNostalgieLa LibreLa LibreLe Vif